Les zones agroécologiques au Cameroun…

Publié par Daniel Omam le

Des zones agroécologiques sont des unités cartographiques, utilisées par ailleurs pour répertorier des ressources de terres. Ces dernières sont d’ailleurs définies en fonction du climat, du relief, des sols, et/ou de leur couverture. Ce référencement a aussi pour but d’avoir une meilleure utilisation des terres.

Avant tout, élément d’un système plus vaste: agroecologie. Elle promeut en outre des procédés agricoles plus durable et respectueux de l’environnement. Ce courant a de surcroît vocation à optimiser de manière efficiente la production alimentaire, de même qu’à préserver la conservation de la nature. Ainsi, elle prône des principes tels: utiliser rationnellement les ressources, de même, elle favorise les échanges locaux (du champ à l’assiette), elle améliore également l’autonomisation des petites fermes, etc…

Le Cameroun compte donc cinq zones agroécologiques qui vont du nord au sud : 

  1. Premièrement la zone sahélienne (extrême-nord, nord et une partie de l’Adamaoua) ;
  2. Ensuite la zone de savane de basse altitude sur le plateau de l’Adamaoua et une partie du centre ;
  3. Puis la zone de savane humide d’altitude (ouest, nord-ouest) ;
  4. La zone forestière (centre, sud et est) ;
  5. La zone des mangroves (littoral, sud-ouest).

Spécificités des zones agroécologiques.

Chacune de ces zones agroécologiques présentent des caractéristiques bien précises, mais aussi des cultures spécifiques à chacune des dites zones.

Zone forestière mono-modale

Superficie : 45 658 km2

Pluviométrie : 2 500 à 4 000 mm/an, régime monomodal

Sols : pentes volcaniques, sédiments d’origine rocheuse le long de la côte

Cultures : cacao, banane, café, plantain, huile de palme, gingembre, poivre

Zone forestière bi-modale

Superficie : 165 770 km2

Pluviométrie : 1 500 à 2 000 mm/an, 2 saisons humides distinctes

Sols : ferralitiques, acides, argileux, faible capacité de rétention des éléments nutritifs

Cultures : cacao, café, manioc, plantain, maïs, huile de palme, ananas.

Zones des hauts plateaux

Superficie : 31 192 km2

Pluviométrie : 1 500 à 2 000 mm/an, 180 jours de pluie

Sols : très fertiles et propices aux activités agricoles, jeunes sur fortes pentes, lessivés dans les vieux plateaux, horizon B d’illuviation dans dépressions fermées, plateaux enrichis en matériaux volcaniques

Cultures : cacao, café, maïs, haricot sec, pomme de terre, maraichage

Zone des hautes savanes

Superficie : 123 077 km2

Pluviométrie : 1 500 mm/an, 150 jrs de pluie

Sols : perméables, capacité de rétention d’eau moyenne, sols ferralitiques bruns ou rouges et sols hydromorphes

Cultures : maïs, coton, mil-sorgho, igname, pomme de terre.

Zone soudano-sahélienne

Superficie : 100 353 km2

Pluviométrie : 400 à 1 200 mm/an

Sols : grande diversité, ferrugineux, lessivés, hydromorphes, alluvionnaires, lithosols, vertisols, etc.

Cultures : coton, mil-sorgho, niébé, oignon, sésame