La “célérité” du numérique et le secteur agricole.

Publié par Daniel Omam le

Le numérique véritable vivrier économique. Depuis peu, il représente un véritable enjeu, pour toute entité, qu’elle soit physique ou morale. Elle est notable au vu de l’expansion qu’elle connait, mais aussi du perfectionnement des technologies proposées par cette dernière. Cette avancée, pousse une partie des entreprises présentent sur la place économique, à admettre volontiers son importance.

Depuis maintenant plus de cinq (05) ans, Bertrand FOFFE, fondateur et Ceo de la société Agritech Jangolo, a su misé dès le départ sur le numérique et les technologies qu’elles offrent. Ce pari fou, n’avait pour seul et unique but que de venir en aide aux acteurs du secteur agricole, tous confondus. L’objectif principal, étant ici de “réduire les pertes post récolte des producteurs locaux en s’appuyant sur les technologies numériques”.

jangolo “BOT”

Sa vision de l’Afrique et des transformations qu’elle doit opérer dans le secteur agricole, peut être traduit par ces quelques mots: “L’entrepreneuriat et l’agriculture me passionnent. Croire en l’Afrique et son développement, et traduire sa passion et ses observations en actes concrets et utiles pour les populations.”. Ces mots résument le leitmotiv, du visionnaire qu’il est. Mais font aussi fait, du regard réaliste et pragmatique que porte ce dernier sur le développement agricole en Afrique.

Dans l’interview donnée, ce dernier présente en quelques mots l’entreprise, ainsi que sa vision. Il y peint en outre, un portrait assez positif du futur de l’Afrique en général, et du Cameroun en particulier. Un futur qui ne peut se conjuguer qu’avec le concours du numérique. Le numérique qui participerait par ailleurs à des transformations profondes, serait porteuse de réponses. Des réponses destinées à tous les acteurs des chaînes de valeurs agrobusiness.

Jangolo au travers de sa vision et de ses ambitions assumées, participent donc à sa manière à l’impulsion de l’économie agricole. De ce simple fait des choses, elle aussi peut se considérer comme acteur majeur et actif de cette mutation.