Afro shop: l’extension d’une culture africaine qui s’exporte.

Publié par Daniel Omam le

Le concept d’afro shop ou Africa shop est un outil de valorisation de ce que l’Afrique a de plus précieux: sa CULTURE.

Cette notion culturelle, pleinement assumée, est un instrument de propagande pour ce que l’Afrique propose comme richesse.

Afro shop désigne des entreprises qui proposent des produits d’origine africaine, et des services qui répondent aux besoins des populations d’Afrique. Ce mouvement engagé donne la possibilité d’un choix libre et consenti. Il propose en outre une alternative marchande à une population souvent inondée de produits. Produits qui, pour la plupart, ne correspondent point à leur identité, ou en inadéquation avec leurs particularités et caractéristiques. Il permet ainsi de créer un marché parallèle et de répondre à de véritables besoins exprimés.


Dans le concept afro shop l’accent se porte sur des aliments et plats traditionnels africains: la banane plantain, le ndole, les ignames ,les noix de cola, le poisson séché, les crevettes séchées, miondo et le managu (morelle noire africaine)…

Afro shop, l’émergence d’un secteur.

Cette initiative, pourtant pleine de promesses et porteuse d’un certain orgueil africain, semblerait perdre de sa substance. Elle se verrait ainsi dévaloriser dans une certaine mesure. En effet le constat fait est plus que accablant. La diaspora africaine dans sa grande majorité, pour combler ses besoins alimentaires, notamment s’agissant de saveurs africaines, se tourne vers des fournisseurs étrangers. Ceci n’a rien de bien surprenant… Au sein du continent, principalement au Cameroun, les importations de produits alimentaires seraient à la hausse. Importations provenant par ailleurs de pays étrangers. Elles seraient estimées à 807 milliards uniquement pour le compte de l’année 2019. Une augmentation évaluée ici à plus de 14,9% par rapport à l’année antérieure.

La valorisation de ce secteur d’activité est un combat qui se doit d’être mené et ce de manière efficace. L’investissement est donc nécessaire. Ici, il serait plus que bénéfique pour les parties concernées, mais aussi pour les pays inclus dans ce processus. Une revalorisation, qui, grâce à l’introduction de devises étrangères, permettrait à coup sûr de galvaniser les économies locales et nationales. Cet apport et nouvelle configuration de la chaîne d’import/export permettra la valorisation de nos terres, en mettant en lumières des produits alimentaires typique d’Afrique.

Il y aurait donc des opportunités à saisir, et un espace à combler.

Ce secteur regorge d’atouts de valeurs, qui ne demandent qu’à être exploités et mis en avant. Cela passerait par l’initiation d’entités créatrices de richesse (créations d’afro shops; d’entreprises d’import et export…). Il serait donc mis en place un véritable pôle économique, qui serait une source de revenus potentielle supplémentaire. Ce pôle économique favoriserait la naissance d’emplois dédiés principalement au secteur en question.

Jangolo, acteur de la revalorisation.


Jangolo a une vision globale, celle d’être le pilier de la décision stratégique. Donc, partie prenante de cette revalorisation. Une revalorisation dont il entend être un acteur actif dans la mutation de ce secteur.

Sur la base du constat établi, plusieurs faits sont à relever. En effet l’occasion nous ait donnée d’apprécier, la détermination et la hargne mis dans la concrétisation de projets à forts impacts. Ces acteurs proposent pour la plupart une production de qualité, avec des produits qualitatifs. Ils existent par ailleurs des entrepreneurs qui, faute de financement, peine à proposer sur le marché des services ou produits pouvant répondre eux aussi aux besoins exprimés. Ceci est sans nul doute la cause latente de l’inexistence d’un point de relais efficace qui favoriserait le flux des différents besoins et demandes auprès des firmes concernées.

Jangolo dans ce cas de figure peut être le facilitateur de tous (afro shops, entreprise d’import et d’export…). c’est une démarche qui s’illustre par les échanges et rencontres avec des afro shops. Ce procédé a notamment permis de tisser des liens solides et établir des alliances. Cette volonté affichée est donc la preuve d’une participation active dans les processus d’implémentation et de déploiement des activités liées à la mise en place d’une chaîne de valeur. Ceci permettra ainsi de résoudre la difficulté de la diaspora africaine à se fournir auprès de structures spécialisées (africa shop) mais participerait aussi à l’essor de ce secteur.
L’effort doit être participatif et collectif. La responsabilité de tous, et notamment de celle des Etats, doit aussi être mise à contribution. Chacun devra jouer sa partition, pour une harmonisation des efforts et des ressources. Cette mise en commun contribuera à la valorisation de l’Afrique, et de la richesse de sa culture.

Si vous êtes un Afro shop , ou un acteur de la chaîne de valeur de agrobusiness, n’hésitez pas à nous contacter via nos différents canaux:

Contact: 651985475

Email: info info@jangolo.com