×

Les secrets du miel

Les secrets du miel

5416358a09007-full_cropped-300x208 Les secrets du miel

Le miel est une substance sucrée fabriquée par les abeilles à l’aide du nectar des fleurs. Composé à plus de 80 % de glucides, c’est un aliment riche en énergie et relativement pur. En fait, on y retrouve principalement deux sucres : le fructose et le glucose, deux sucres simples qui ne nécessitent aucune digestion avant leur absorption et qui sont facilement et directement assimilés par le corps. Le miel contient également une faible quantité de potassium, de même que des traces de quelques autres nutriments.

Que vaut une « portion » de miel ?
Poids/volume Miel, 15 ml (1 c. à table)                   
Calories 65
Protéines 0,1 g
Glucides 17,7 g
Lipides 0,0 g
Fibres alimentaires                       0,0 g

Source : Santé Canada. Fichier canadien sur les éléments nutritifs, 2005.

Effet prébiotique. Les prébiotiques sont des glucides non assimilables par notre organisme qui jouent un rôle dans la balance de la microflore intestinale. Le miel aurait possiblement un effet prébiotique sur le corps humain en améliorant la croissance, l’activité et la viabilité des bifidobactéries et des lactobacilles de la microflore intestinale, des bactéries importantes pour une bonne santé.

Cancer. Peu d’études se sont penchées sur l’impact de la consommation de miel en relation avec le cancer. Des chercheurs ont toutefois démontré, à la suite d’une étude réalisée sur des cellules, que la consommation de miel fournirait une protection contre le cancer du sein. Cette protection serait attribuable au pouvoir antioxydant du miel, donc à sa teneur en flavonoïdes.

Effet antibactérien. Certaines caractéristiques du miel tel son bas pH, sa grande viscosité qui limite la dissolution d’oxygène et sa faible concentration en protéines lui donne un effet antibactérien important. D’ailleurs, la possibilité de prévenir et de traiter certaines affections gastro-intestinales mineures comme de l’inflammation ou un ulcère gastrique par une administration orale de miel n’est pas exclue.

Le miel et l’alcool font bon ménage: La consommation du miel diminue les effets de l’alcool. Une étude réalisée en 2005 chez de jeunes hommes en santé révèle que la consommation concomitante d’alcool et de miel augmenterait la vitesse de disparition de l’éthanol dans le sang par une augmentation de son taux d’élimination de près de 30 %.

Source :  http://www.passeportsante.net/

Pour en savoir plus, cliquez ici


Notice: Undefined variable: category_ids in /var/www/html/production/jangolo_blog/wp-content/themes/newscrunch/inc/helpers.php on line 1106