Les intrants agricoles dans la tourmente?

Publié par Daniel Omam le

Les intrants en agriculture, sont constitués de l’ensemble des produits apportés au sol et cultures. Ils se composent du matériel agricole, au vétérinaire, en passant par les produits phytosanitaires et semences. Ils sont pour destinés à améliorer les rendement des cultures et sont importants à la marche d’une exploitation agricole.

Il existe différents types d’intrants, dont les principaux sont: les fertilisants, les produits phytosanitaires (pesticides), les activateurs ou retardateurs de croissance, les semences et plants.

Part importante de l’activité agricole, ces derniers, et principalement les engrais connaissent une pénurie sur les marché, ce qui a par ailleurs occasionné leur hausse. En effet le prix d’un sac d’engrais de 50 kg est passé de 28.000 à 40.000 XAF. Une hausse qui a dû mal à passer chez les acteurs du secteur agricole qui sont fortement impactés. Conséquence directe de la crise russo-ukrainienne, ce gap de manière générale contribue aussi à la hausse des coûts de produits issus de la production agricole.

En effet, du fait du conflit opposant la russie à l’ukrainienne, le Cameroun a du mal à se ravitailler sur le marché international. Des perturbations qui occasionnent des pénuries sur le marché mondial, mais aussi sur les marchés locaux. Une situation qui a pour effet la hausse des prix.

Face à cette cette inflation généralisée, l’Etat décide d’intervenir. Il s’agirait d’un ensemble de mesures visant à épauler le secteur agricole. Cela implique pour l’Etat camerounais de supporter à hauteur de 30% le prix des engrais. Avec cette mesure gouvernementale, le prix d’un sac de 50 kilogrammes reviendrait à la normal soit 28 000 XAF. Le recours aux engrais organiques semble être une mesure palliative, du fait de l’incertitude de la situation.