CONGELCAM, une odeur de scandale

Publié par Daniel Omam le

CONGELCAM est depuis quelques semaines maintenant liée à une scandaleuse affaire de poissons avariés. Une affaire qui par ailleurs porte préjudice au géant du poissons frais et congelés au Cameroun. La société dément ces propos qu’elle juge notamment “diffamatoires”. Selon elle, ils sont une machination orchestrée dans le but de fragiliser l’entreprise et de lui porter atteinte.

CONGELCAM est une enteprise d’importation et d’exportation du poisson frais et congelé au Cameroun. L’entreprise leader incontesté sur le marché camerounais, est en effet accusé de vendre du poissons avariés.

CONGELCAM accusé…

Des ventes effectuées dans certains de ces points de vente, notamment dans la région de la Lékié. L’accusation relayée par les médias et réseaux sociaux, est à l’origine portée par le MINEPIA. En effet, le préfet de la Lékié Patrick Simou était l’autorité en charge de l’opération qui engendra la fameuse affaire. A la date du 25 Mars, ce dernier conduisait une opération de destruction. Opération au cours de laquelle est détruit plus de 5 tonnes de poissons sur les rives de la Sanaga. Le stock ici détruit qualifié par les autorités en charge comme étant « avariés ». Ceci serait la résultante d’une saisie faite à la suite d’une descente effectuée dans trois poissonneries de l’enseigne dans la ville d’Obala.

Marthe Mebounou épouse Edou, Délégué départemental de l’Elevage, des pêches et des industries animales dans la Lékié a qualifié de “déplorable” cet état des faits. A cet effet, une plainte aurait été déposé contre la société CONGELCAM auprès du Tribunal de grande instance de Monatélé. Dans le contenu de la plainte, il est clairement inscrit que “Depuis le mois de janvier 2022, les populations de la ville d’Obala se plaignent de ce que le poisson qu’elles achètent dans les poissonneries de Congelcam est pourri et que les responsables de ces trois poissonneries restent insensibles à leurs plaintes ».

L’entreprise est rapidement montée au chréno pour se défendre de ses accusations qu’elles jugent infondées et montées de toutes pièces. Un plaidoyer fait par le Directeur général de Congelcam, Rémy Sah Mandoule lors d’une conférence de presse tenue le 29 Mars 2022. L’entreprise a ainsi saisie l’opportunité pour se défendre de ces allégations.