Une association camerounaise a publié des images, début août, montrant de nombreux sacs de riz stockés dans des entrepôts, dans la région de l’Extrême-Nord. Selon elle, ce riz aurait été produit au Cameroun, mais n’aurait pas été vendu. Pourtant, le pays importe de grandes quantités de cette céréale chaque année. Une situation “scandaleuse” pour l’association, qui souligne les difficultés des producteurs de riz locaux.

Des images ont été prises les 2 et 3 août, puis publiées le 5 août par Bernard Njonga, le président de l’Association citoyenne de Défense des Intérêts collectifs (ACDIC), qui travaille notamment sur le thème de la souveraineté alimentaire.

Ces photos et vidéos – qui comptabilisent plusieurs dizaines de milliers de vues – ont été prises à Yagoua et Maga : c’est dans cette zone que l’essentiel du riz camerounais est cultivé. On y voit de nombreux sacs de riz dans des entrepôts de la Société d’Expansion et de Modernisation de la Riziculture de Yagoua (SEMRY), une entreprise publique qui accompagne les producteurs locaux.

Les images sont assorties d’un long texte dénonçant la présence de ces sacs de riz, alors que le pays importe de grandes quantités de cette céréale chaque année. On peut notamment lire : “Du riz paddy (non décortiqué) plein dans les magasins de la SEMRY à YAGOUA et Maga (160 000 tonnes environ) avec certains stocks qui datent de 2015”, ou encore “On importe, importe du riz et de plus en plus. Plus de 800 000 t en 2017 pour plus de 150 milliards FCFA”.

Cette situation serait due au fait qu’il serait plus rentable pour les commerçants d’acheter du riz étranger plutôt que du riz local, afin de le revendre.

Catégories : Nouvelles