L’article précédent portant sur “Les dangers de la grippe aviaire” pourra vous éclaircir.

Au vu des possibilités de contamination qui existe autour du virus de l’IA touchant non seulement l’espèce animal principalement les volailles, mais aussi l’espèce humaine, il semble important de ressortir les risques de santé publique liés à ce virus. 

Risque de santé publique associée à cette maladie

Cette maladie est une zoonose (maladie touchant principalement les animaux mais pouvant contaminer l’homme). Les virus de l’IA sont très sélectifs quant aux espèces qu’ils peuvent toucher mais ils ont, en de rares occasions, franchi les barrières de l’espèce et touché l’homme. La transmission à l’homme s’est produite lors de contacts étroits avec des oiseaux infectés ou dans des environnements fortement contaminés. En raison de la possibilité de voir cette infection s’étendre à l’homme, il est recommandé aux personnes qui travaillent ou qui sont en contact avec des volailles infectées ou soupçonnées d’être infectées par l’IA de porter des vêtements de protection y compris un masque facial, des lunettes de protection, des gants et des bottes. On ignore la probabilité qu’a le virus de l’IA H5N1 de changer en une forme qui soit fortement infectieuse pour l’homme et qui puisse se propager rapidement d’une personne à une autre. Toutefois, une telle probabilité présente un risque sanitaire important pour l’homme du fait que le virus de l’IA H5N1 est de plus en plus résistant au traitement antiviral existant actuellement et qu’il n’existe pas de vaccination totalement efficace. Il n’existe pas d’éléments laissant supposer que la consommation de viande de volaille ou d’œufs cuits puisse transmettre le virus de l’IA à l’homme.

 

Présenté par : Martin TOUKAM

Catégories : Farm