images-13

Le safou ou de son nom scientifique “dacryodes edutis” encore appelé “la prune” au Cameroun est un fruit de l’arbre appelé le safoutier. Il en existe une bonne vingtaine de variétés en Afrique. On le retrouve facilement dans les pays de la zone tropicales comme le Cameroun, le Gabon, ou même le Congo. Le safou est un fruit consommé sous plusieurs forme, il est soi mange bouilli, sois consommé sous forme de pâte, grille, tartine, sous forme d’huile et même comme condiment dans des sauces (il est vrai qu’au Cameroun ce n’est pas commun).

Il est  connu de tous que le safou favorise la digestion après repas. Par ailleurs, il est très riche en acides aminés, acides gras, phytostéroles, alcools supérieurs et ainsi, participe à enrichir le corps humain en vitamines nécessaire pour la lutte contre la malnutrition.

Mais concrètement, il faut savoir que :

  • Le safou soigne contre les maux de ventre aigü instantanément ;
  • Le safou soulage des règles douloureuses ;
  • Le safou soigne les ingestions, la constipation, les troubles digestifs, régule le système digestif et facilite le transite intestinale ;
  • Le safou agit contre les maladies sexuels chez l’homme et le résolve.

Sur le plan capillaire, il est bon à savoir que l’huile de safou est très réputé comme anti-vieillissant par ses agents régénérateurs de cellules et elle est utilisée dans des massages pour le traitement du rhumatisme en aromathérapie. Les  principaux constituants de cette huile extraits de la pulpe sont des acides gras palmitiques (41% – 48%), acides oléiques (20% – 27%) et acides linoléiques (21% – 29%) d’où ses facultés à cicatriser efficacement en cas d’attaques de la peau.

Nous connaissons tous ces huiles faits à base de safou ; ce n’est pas un hasard ! Le safou lutte efficacement contre les pellicules, l’entretien et la repousse des cheveux.

En clair, loin d’être assez valorisé, des études prospectives et épidémiologiques ont prouvées qu’une utilisation efficace du safou suffirait pour le traitement des plaies, de l’anémie et de la dysenterie, des troubles du tractus digestif, des maux de dents et d’oreilles et enfin de la lèpre.

Sources : http://www.camer.be

Cliquez ici pour en savoir plus.

Catégories : Farm