La Biotechnologie pour l’autosuffisance alimentaire au Cameroun?

Actuellement à hauteur de 6 milliards d’habitants, la population mondiale atteindra vrais-semblablement les 9 milliards d’habitants a l’horizon 2050. Il faudra alors faire face a de gros challenges, notamment celui d’alimenter la population africaine, qui elle aussi aura augmente. Voici la raison pour laquelle des scientifiques se sont réunis dans l’ouest du Cameroun, à l’Université de Dschang pour refléchir sur la question d’améliorer le production et végétale. Réunion dirigée par Dr Apollinaire Djikeng, Directeur de l’institut Beca-ilri (Biosciences Eastern and Central Africa International Livestock Research Institute) basé à Nairobi au Kenya. Si  le chef du département de l’agriculture à la Faculté d’Agronomie et des Sciences Agricoles (FASA) de l’Université de Dschang, le Pr. Jean Pierre Mvondo Awono penses que la biotechnologie est  comme l’application à des organismes vivants des principes scientifiques et de l’ingénieurie à la transformation de matériaux vivants ou non-vivants aux fins de la production de connaissances, de biens et de services, alors il semble réaliste de l’envisager comme une solution viable face au problème de surpeuplement a l’horizon 2050.

Le Dr Apollinaire Djikeng, lui, soutient que le Cameroun peut beaucoup gagner dans sa productivité agricole en élaborant des axes de recherche beaucoup plus appropriés et en renforçant la formation de la nouvelle génération de chercheurs dans le domaine agricole. Illustration : l’Université de Dschang développe actuellement deux projets (cobaye et chèvre) dans le cadre de la biotechnologie.

Source : http://www.africapresse.com/

Pour en savoir plus, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *